Le soleil s'étant vraiment installé à Stavanger cette année, nous décidons de profiter des derniers jours de vacances de Pierre pour aller faire une hyttetur (un refuge) avec les enfants. Après deux heures de voiture, la neige nous barre la route, nous continuons donc à pied et commençons notre balade. Le début n'est pas très amusant, nous alternons la marche sur la neige et sur la route goudronnée.

un peu de neige

Malgré ces difficultés, notre Bosco s'obstine à marcher en donnant la main à Pierre. Il demande d'être porté à la fin de 45 minutes de montée !!!

" Bravo Bosco pour ta belle performance, la prochaine fois, choisis la descente pour dégourdir tes jambes, c'est plus facile !!! "

Pierre et Bosco Pierre et ses garcons

Cette première 1h30, n'a pas découragé nos marcheurs qui gardent le sourire même sur le goudron !!

portrait Melchior Portrait Malo

Nous arrivons enfin au début de la balade, la hytte n'est pas loin, au bout du lac mais nous devons passer plusieurs obstacles surprises !!!

iceberg 

La neige étant encore bien présente, certains passages devaient se faire dans les bras de papa, pour le plus grand plaisir de Malo.

passage difficile

et d'autres devaient se faire pieds nus !!!!! Et oui après 3 heures de marches, le chemin s'est arrêté, impossible de passer à moins de déchausser !! Ce n'est pas ça qui va nous arrêter !!! 

vue 

Tout le monde déchausse et c'est Pierre qui fera les aller-retour pour s'occuper des enfants.

Melchior met les pieds dans l'eau Malo met les pieds dans l'eau

Bosco passe 

Marine 

" L'eau est froide maman, plus froide que des glacons !!!!"

Une fois cette étape franchit, nous rechaussons nos souliers. Mais après quelques mètres de plus, ce n'est pas l'eau qui nous gêne mais un gros tas de neige qui recouvre une cascade se jettant dans le lac !!! Que faire ??

Notre guide du jour analyse la situation. Et pour la sécurité de tous, décide de rebrousser chemin.

A 30 minutes de l'arrivée, nous repartons vers la voiture, les enfants sont désespérés. Nous en profitons pour leur expliquer qu'il faut savoir renoncer plutôt que de se mettre en danger..mais cela reste encore difficile pour nos petits bonhommes.

impossible de passer 

Nous avons tout de même été impressionné par nos loustics qui malgré leur grosse déception ont continué à marcher jusqu'à la voiture. Une journée de 6 heures de marche pour un retour à la case départ, bravo les gars !!! On espère que cela vous aura servi de leçon et que vous vous en souviendrez !!! 

Marine.